USMLE/MCCEE

Equivalence canadienne : MCCEE

…Medical Council of Canada Evaluating Examination

 

Documents utiles

  • Télécharger: le document *.pdf résumant la démarche pour obtenir le MCCEE
  • Télécharger: un fichier en format powerpoint résumant les étapes importantes

Tu as toujours rêvé d’exercer au Canada ? Tu aimerais y passer quelques années pendant ou après ta future formation ? Voici les étapes nécessaires en tant que DIM (Diplômés Internationaux en Médecine) pour que ceci devienne possible:

  1. faire preuve que ton diplôme est bel et bien d’une Uni reconnue (c’est bien le cas) et soumettre les documents nécessaires au CMC (Conseil Médical du Canada), plus spécifiquement au Répertoire de compétences des médecins
  2. passer le MCCEE (EECMC en français)
  3. passer le MCCQE part I
  4. passer le NAC – équivalent d’un ECOS fédéral (+/- nécessaire suivant le programme/poste choisi)

NB : prends-toi bien à l’avance pour les délais d’inscription

Table des matières

  1. Généralités
  2. MCCQE Part I – Medical Counsil of Canada Qualifying Examination
  3. MCCQE Part II – Medical Counsil of Canada Qualifying Examination
  4. Le NAC : National Assessment Central Coordinating Committee
  5. Programme de Residency au Canada

1. Généralités

MCCEE : Medical Counsil of Canada Evaluating Examination

MCCEE ou l’EECMC (examen d’évaluation du Conseil médical du Canada)

Frais d’inscription : $1’645 (dollars canadiens)

Critères d’éligibilité : Pour être admis à l’examen ; il faut soit avoir son diplôme, soit être dans les 20 derniers mois de ses études. Cet examen permet aux étudiants ayant fait leur diplôme ailleurs qu’en Amérique du Nord de passer le MCCQE (voir plus bas). Cet examen correspond plutôt au step 2 CK des équivalences américaines, mais en plus simple. Alors que le step 1 des équivalences américaines permet de faire des stages aux Etats-Unis, les équivalences canadiennes sont censées être pour ceux qui veulent faire une formation au Canada pour y travailler.

Format : 180 questions QCM type A sur ordinateur

Langue : français ou anglais

Lieu : cet examen est offert dans 80 pays y compris la Suisse. Pour chercher des lieux de stages avant de s’inscrire, il suffit d’aller sur prometric (voir plus bas).

1.1. Inscription et choix du lieu et date d’examen

A) Demande d’inscription sur CMC Toutes les infos à propos de l’examen (y compris les formulaires à soumettre) se trouvent sous: http://mcc.ca/fr/examens/eecmc/

Attention à ne pas envoyer les documents originaux, tu ne les reverras plus !

B) Créer un login avec physiciansapply.ca /inscriptionmed.ca pour suivre les démarches d’inscription http://inscriptionmed.ca et http://physiciansapply.ca/services/mcc-exams/

C) Scheduling sur prometric S’enregistrer sur Prometric pour s’inscrire à l’examen : www.prometric.com Avec ton ‘authorization to test (ATT) number’ que tu obtiens une fois la demande d’inscription acceptée.

1.2. Champ de l’examen

Niveau connaissances, il correspond à peu près au Step 2CK des équivalences américaines. L’examen contient également des questions sur la santé de la mère et de l’enfant, sur la santé mentale, santé de l’adulte ainsi que des questions d’éthique et de santé publique. A avoir que comparé au Step 2 USMLE qui se concentre surtout sur la médecine interne, cet examen accorde tout autant d’importance aux autres domaines de la médecine ; tels la pédiatrie, la médecine de premier recours, la gynéco-obstétrique ainsi que la psychiatrie.

1.3. Préparation

Ne t’acharne pas à mémoriser le Toronto Notes, il contient trop d’information pour cet exa. Le CanadaQbank peut être utile pour avoir une idée du champ de l’examen mais ne te préparera pas pour le type de questions posées. Surtout, comme pour tout ces examens, ne pas utiliser plus de 2 livres de révisions.

Des examens d’auto-évaluation sont accessibles sur le site officiel de MCC : http://mcc.ca/fr/examens/examen-autoevaluation/

CanadaQbank : http://www.canadaqbank.com

1.4. Résultats

Seront communiqués par email. A savoir que si l’examen est passé, on ne peut pas le reprendre pour améliorer son score.

1.5. Examens à passer

  • MCCQE: Medical Counsil of Canada Qualifying Examination
  • MCCQE part I: essentiel pour la license au Canada et pour les programmes de residency
  • MCCQE part II: nécessaire pour exercer dans une pratique indépendante, eg en tant que généraliste.

2. MCCQE PART I – MEDICAL COUNSIL OF CANADA QUALIFYING EXAMINATION

Toutes les infos nécessaires se trouvent sur le site CMC : http://mcc.ca/fr/examens/eacmc-partie-i/

2.1. Généralités

Frais d’inscription : $ 920 (dollars canadiens)

Critères d’éligibilité :

  • avoir son diplôme
  • avoir passé le MCCEE

Description : Examen qui évalue les compétences acquises durant les années en Bachelor et Master, c’est-à-dire que cet examen est l’équivalent de l’examen fédéral à la fin de notre 6e. C’est l’exa à ne pas sous-estimer. Comparable au step 2CK. Les connaissances médicales ainsi que les compétences cliniques évaluées sont basées sur les objectifs du Conseil médical du Canada (CMC).

Les questions n’intègrent pas plusieurs disciplines tels les USMLEs, ils se concentrent sur un champ, par eg. La ped.

NB : la difficulté des questions s’adapte à toi, si tu réussis bien un bloc, le prochains sera plus dur (donc c’est un bon signe si les questions te semblent de plus en plus dur…)

2.2. Informations sur l’examen

Format : vignette suivi de QCM sur ordinateur, réponses à menu court, réponses écrites Déroulement de l’examen

  • Matinée : 3h30 pour compléter 196 QCM (7 blocs de 28 questions)
  • Aprèm : 4h de prise de décision clinique (réponses écrites/menu court)

Langue: français ou anglais Lieu: plusieurs centres au Canada. Pas de possibilité de passer l’examen en Suisse. Quand: 5 sessions d’examens par an ; janvier, mars, mai, septembre, novembre

2.3. Préparation

Il n’y a pas vraiment un bon textbook pour se préparer au MCCQE part I. Et la banque de donnée canadienne n’est pas top non plus (CanadaQbank). Les meilleures ressources à utiliser sont :

  • USMLEworld step 2 : http://www.usmleworld.com
  • Toronto Notes (attention ; document compilé par des étudiants pour des étudiants)
  • Public Health and Preventive Medicine in Canada, par Chandrakant P. Shah (à connaître ++++)
  • Les textbooks utilisés pour le step 2CK
  • (Canada Qbank) : http://www.canadaqbank.com

3. MCCQE PART II – MEDICAL COUNSIL OF CANADA QUALIFYING EXAMINATION

Il s’agit du deuxième examen nécessaire à l’obtention d’une accréditation complète pour le Canada.

3.1. Généralités

Frais d’inscription : $2’190

Critères d’éligibilité :

  • avoir son diplôme
  • avoir passé le MCCEE
  • avoir passé le MCCQE part I
  • minimum de 12 moins de formation post-graduée au Canada

Description de l’examen : Cet examen permet l’entrée dans une pratique clinique indépendante.

3.2. Informations sur l’examen

Format : stations ECOs de 5 ou 10 min

Lieu : pas de possibilité de le passer en Suisse

3.3. Préparation

Des vidéos décrivant le déroulement de l’examen sont disponibles sur le site de CMC Toutes les infos nécessaires à la préparation et l’inscription se trouvent sur le site CMC :http://mcc.ca/fr/examens/eacmc-partie-ii/

4. LE NAC : NATIONAL ASSESSMENT CENTRAL COORDINATING COMMITTEE

Frais d’inscription : $2’190 dollars canadiens

Critères d’éligibilité : avoir passé le MCCEE

Le CNE en français (Comité central de coordination de la Collaboration nationale en matière d’évaluation Cet examen donne un feedback sur les compétences cliniques des DIM pour mieux évaluer leur points forts et faiblesses.

Cet examen vient de subir quelques changements :

  • Les résultats de cet examen ont dès lors une validité illimitée.
  • Une fois que l’examen est réussi, on ne peux plus le repasser.
  • le nombre maximal d’essais est de 3.

Utilité : cet examen peut être nécessaire suivant où l’on postule. Certains programmes de residency le requièrent d’autres non. Un bon résultat à cet examen peut également vous donner un avantage sur les autres applicants. Langue : français ou anglais (NB un centre au Québec donne la possibilité de passer l’exa en français). Lieu : Pas de possibilité de le passer en Suisse.

Format :

  • 90% de la note est basée sur un examen ECOS
  • 10% est basé sur les connaissances thérapeutiques

ECOS

Une série de plusieurs stations y compris certaines qui ne compteront pas au résultat. Durée de 11 minutes par station, avec 2 min de pause pour changer de station. Tu trouveras des consignes écrites à chaque station (par eg. Anamnèse, status, etc). Au moins un examinateur et patient standardisé par station. Aucune interaction avec l’examinateur n’est indiquée à part si la consigne avise que à 8min il y aurait des questions, si l’examinateur estime que les consignes ont été mal comprises ou encore pour donner des résultats d’examen (tels la tension artérielle, auscultation ou encore résultats de labo).

Connaissances thérapeutiques

Ces compétences seront testées à travers un examen écrit de 45 minutes (format de QCM) qui comprends aussi des questions de pharmacothérapie, d’effets secondaires ainsi que la joyeuse notion de prévention.

5. PROGRAMME DE RESIDENCY AU CANADA

Si ton but est de faire ta ‘residency’ au Canada, toute l’information nécessaire se trouve sur le site de CaRMS qui est un système de jumelage entre les internes prospectifs et les postes offerts. https://www.carms.ca/index.html

Le résidency commence le 1er juillet de chaque année, et le résultat du matching/jumelage est disponible en mars de la même année. Les postulations sont faites à travers CaRMS et la deadline est en novembre de l’année précédente (pour un match en mars 2014 la deadline est en novembre 2013). Les entretiens ont lieu en jan-février.

Attention : Residency au Canada semble une jolie aventure, vous y avez les ours et tout, mais gare à vous : les places de residency données aux DIM ont une clause de ‘return of service’. C’est à dire que à la fin de votre formation, vous risqués de vous retrouver dans un petit village au nord du Canada (l’équivalent de la Sibérie) où vous risquez vraiment de vous trouver face à face avec un ours… Le temps du return of service dépend du programme et de la province où vous postulez. Au Québec par exemple, ce principe de return of service n’existe pas, alors qu’en Ontario oui.